Mobilisation contre le décret sur les rythmes scolaires : une réussite.

, par udfo08

Le SNUDI-FO appelait les enseignants, ce jeudi 14 novembre, ainsi que les personnels communaux à une journée de grève pour défendre l’école publique contre le décret Peillon concernant les rythmes scolaires. Le SNUDI-FO revendique l’abrogation de ce décret car ses effets sont dévastateurs.

En transférant aux municipalités ou aux communautés de communes la responsabilité de mettre en place des activités péri-scolaire dans l’école et pendant le temps scolaire, le décret de Monsieur Peillon :
- instaure l’inégalité de traitement des enfants suivant le niveau de richesse des communes.
- transforme l’école publique en une multitude de centres de loisirs municipaux dont la fonction n’est certainement pas de délivrer un enseignement mais "d’occuper" les enfants.

Pour rappel et pour la rentrée 2013, seulement 30 communes ardennaises l’ont mis en place ce qui démontre bien que ce décret est mauvais.

Outre les adhérents du SNUDI-FO et la FSU, les parents d’élèves et élus s’étaient mobilisés pour ce rassemblement ardennais devant la Direction Académique. L’interpro FO était aussi représentée ce qui démontre bien que cette mobilisation dépasse le seul secteur de l’enseignement.

Aussitôt les prises de paroles faites (FO avec Sylvie Strommenger et FSU) les manifestants se sont retrouvés à la Bourse du Travail pour une AG (plus de 100 participants).

D’autres actions sont prévues, le programme vous sera communiqué prochainement.